LE DON DE L´ESPRIT

Création : lundi 5 juillet 2010 Mis à jour : lundi 27 mai 2013

1.- Dans la Bible, on utilise le mot esprit (en hébreu rûah, mot féminin; en grec pneuma, mot neutre ; en latin, spiritus, mot masculin) pour exprimer la réalité de Dieu (Jn 4,24), ses dons (Is 11,2), le don de l´esprit (Jn 14,16) et le souffle de vie qu´il y a dans l´homme (Gn2,7). À l´origine, il signifie souffle du vent et souffle vital. Dans l´Écriture, l´esprit de Dieu apparaît toujours en action : il est comme le vent (Jn 3,8), comme le souffle (Ps 104,29-30), comme l´eau (Jn 7,37-39), comme le feu (Si 48,1 ;Jr 20,9 ;Ac 2,3-4), comme l´huile (Am 6,6 ;Ez 16,9 ;Is 1,6 ;1 S 10,1-6).

2.- Et cependant, on peut croire en Dieu et au Christ sans pour autant avoir reçu le don de l´esprit. Lorsqu´ils apprirent que la Samarie avait accueilli la Parole de Dieu, les apôtres y envoyèrent Pierre et Jean. Sur place, ceux-ci prièrent pour qu´ils reçoivent l´esprit saint, car il n´était encore descendu sur aucun d´entre eux ; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus (Ac 8,14-17). De même, à Éphèse, Paul posa à quelques disciples la question suivante : Avez-vous reçu l´esprit saint quand vous êtes devenus croyants ? Et eux de répondre : Nous n´avons même pas entendu dire qu´il y ait esprit saint (Ac 19,2 ; avec minuscule, et sans article, selon l´original grec). En réalité, s´ils possèdent une connaissance minimum de l´Ancien Testament, ce n´est pas son existence qu´ils ignorent, mais son effusion, l´accomplissement de la prophétie de Joël : Après cela, je répandrai mon Esprit sur toute chair (Jl 3,1). Telle est aussi la promesse de Jésus.

3.- Il y avait parmi les Pharisiens un homme du nom de Nicodème , magistrat juif. En tant que Pharisien, c´est un homme de la loi ; il occupe, de plus, un poste dans l´organe le plus important du gouvernement juif. Il alla trouver Jésus de nuit et lui dit : Rabbi, nous le savons, tu viens de la part de Dieu comme un maître : personne ne peut faire les signes que tu fais, si Dieu n´est pas avec lui (Jn 3,1). Nicodème reconnaît l´autorité de Jésus, mais, en réalité, il appartient à un monde différent. Jésus lui dit : À moins de naître de nouveau, nul ne peut voir le Royaume de Dieu. Cela suppose un changement radical, une nouvelle naissance. Mais Nicodème ne croit pas que l´homme puisse changer : comment  peut-on naître alors qu´on est déjà vieux ? Peut-on une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître ? Jésus précise sa position: À moins de naître de d´eau et d´Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu . Il est nécessaire de naître de l´eau, symbole qui s´applique à la conversion prêchée par Jean (1,31) ; mais il est nécessaire de naître de l´Esprit : ce qui est né de la chair est chair, ce qui est né de l´Esprit est esprit. Ne t´étonne pas, si je t´ai dit : il vous faut naître à nouveau. Le vent souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tu ne sais pas d´où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l´Esprit (Jn 3,3-8).

4.- Nicodème est un lettré d´Israël, mais il ne comprend rien. En tant que Pharisien, il pense que Dieu a accompli son oeuvre, que l´homme est dans son état définitif, qu´il n´y a aucun seuil à franchir. Mais Jésus dit autre chose : la création n´est pas terminée, Dieu continue son oeuvre (Jn 5,17), l´homme doit naître de l´esprit, c´est à dire à la réalité de Dieu. Nicodème est l´homme de la loi : attaché à un code  qui exclut d´emblée toute nouveauté, il se ferme à l´action de Dieu. Le dialogue reflète une tension entre la synagogue et la communauté des disciples : Nous, nous parlons de ce que nous savons et nous attestons ce que nous avons vu ; mais vous n´accueillez pas notre témoignage.

5.- L´esprit de Dieu apparaît de multiples manières dans la vie de Jésus : dans sa conception (Lc 1,35), à son baptême (3,21-22), au désert (4,1), au cours de sa mission (4,14-22), lorsqu´il prie (10,21), lors de son dernier repas (Jn 14,16-17), à sa résurrection (20,22 ;cf. Gn 2,7), lors de la naissance de la première communauté chrétienne (Ac 2). Jésus donne l´esprit sans mesure (Jn 3,34). Il évangélise par la force de l´esprit et son action est accompagnée de signes de libération : l´Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu´il m´a consacré par l´onction, pour porter la bonne nouvelle aux pauvres. Il m´a envoyé annoncer aux captifs la délivrance et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer en liberté les opprimés, proclamer une année de grâce du Seigneur (Lc 4,18-20 ; cf. Is 61,1-2).

6.- Dans le contexte du dernier repas, Jésus fait une communication fondamentale à ses disciples : Je vous le dis maintenant avant que cela n´arrive, pour qu´au moment où cela arrivera, vous croyiez (Jn 14,29). Jésus annonce (à maintes reprises) le don de l´esprit : Et je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet, pour qu´il soit avec vous à jamais, l´Esprit de Vérité, que le monde ne peut pas recevoir, parce qu´il ne le voit pas ni ne le reconnaît. Vous, vous le connaissez, parce qu´il demeure auprès de vous, et en vous il sera. Je ne vous laisserai pas orphelins. Je viendrai vers vous. Encore un peu de temps et le monde ne me verra plus. Mais vous, vous verrez que je vis et vous aussi, vous vivrez. Ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, et vous en moi et moi en vous (Jn 14,16-20 ; sur le témoignage de deux personnes, de Jésus et du Père, voir Jn 8,17-18).

7.- Il dit aussi : Si quelqu´un m´aime, il gardera ma parole, et mon Père l´aimera et nous viendrons vers lui et nous ferons une demeure chez lui...Et ma parole n´est pas de moi, mais du Père qui m´a envoyé. Je vous ai dit cela tandis que je demeurais près de vous. Mais le Paraclet, l´Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit (14,23-26) ; à propos de l´esprit saint qui nous instruit, voir Sg 1,5).

8.- Et, de nouveau : Qui me hait, hait aussi mon Père... Lorsque viendra le Paraclet, que je vous enverrai d´auprès du Père, l´esprit de vérité qui vient du Père, il me rendra témoignage. Mais vous aussi vous témoignerez, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement (15,23-27). Et finalement : C´est votre intérêt que je parte ; car si je ne pars pas, le Paraclet ne viendra pas vers vous; mais si je pars, je vous l´enverrai. Et lui, une fois venu, il établira la culpabilité du monde en fait de péché, en fait de justice et en fait de jujement : de péché, parce qu´ils ne croient pas en moi ; de justice, parce que je vais vers le Père et que vous ne me verrez plus; de jujement, parce que le prince de ce monde est jujé. J´ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter à présent. Mais quand il viendra, lui, l´Esprit de vérité, il vous guidera dans la vérité tout entière ; car il ne parlera pas de lui-même, mais ce qu´il entendra, il le dira et il vous expliquera les choses à venir. Lui me glorifiera, car c´est de mon bien qu´il recevra et il vous l´expliquera. Tout ce qu´a le Père est à moi. Voilà pourquoi j´ai dit que c´est de mon bien qu´il reçoit et qu´il vous expliquera (16,7-15).

9.- Le don de l´esprit est une réalité qui jaillit à flots  comme fruit de la Pâque du Christ. C´est ce que proclame Pierre le jour de la Pentecôte : Hommes de Judée, et vous tous qui résidez à Jérusalem, apprenez ceci, prêtez l´oreille à mes paroles. Non, ces gens ne sont pas ivres, comme vous le supposez ; ce n´est d´ailleurs que la troisième heure du jour . Mais c´est bien ce qu´a dit le prophète : Il se fera dans les derniers jours, dit Dieu, que je répandrai de mon esprit sur toute chair. Alors vos fils et vos filles prophétiseront (Ac 14-17). C´est l´exaltation de Jésus de la part de Dieu : Jésus le Nazôréen, cet homme que Dieu a accrédité auprès de vous par les miracles , prodiges et signes qu´il a opérés par lui au milieu de vous... Dieu l´a ressuscité, ce Jésus ; nous en sommes tous témoins. Et maintenant, exalté par la droite de Dieu, il a reçu du Père l´Esprit Saint, objet de la promesse, et il l´a répandu. C´est là ce que vous voyez et entendez (Ac 2,22-33).

10.- Dans l´Eglise se produisent à nouveau les signes de Jésus. Les boiteux marchent (Ac 3,1-10 ;5,12-16 ;14,8-10), les morts ressuscitent (9,40 ; 20,10), on assiste à des changements radicaux (2,41 ;5,14 ;10,44-48), la parole de Dieu est annoncée avec courage (4,13 ;5,20 ;9,27 ;14,3 ;28,31), il y a partage des biens (2,44 ; 4,32),  les menaces et persécutions sont affrontées avec paix et joie (5,41 ;7,55 ; 20,17-38 ; 21,10-14), l´esprit produit ses fruits (1 Co 12,8-10), on proclame que Jésus est le Seigneur ( 1 Co 12,5). Les Actes des Apôtres sont les Évangiles de l´esprit.

 

Dialogue : Le don de l´esprit reste actuel. Saint Augustin dit : Si, dans  l´actualité, la présence de l´Esprit Saint ne se manifeste pas avec des miracles semblables, alors comment sera-t-il possible que chacun sache qu´il a reçu l´Esprit ? En avons-nous l´expérience ?